Retour aux témoignages

Témoignage de Pauline B.

19 ans, P2, Médecine, Primant, Tutorat & prépa privée

Pauline a accepté de parrainer des étudiants de première année. Intéressé pour prendre contact avec lui/elle ? Clique ici !

 

Lors de ta PACES, où habitais-tu ? Quelles étaient tes conditions de logement (seul, parents, collocation...) ?

J'habitais chez mes parents.

Quelle était la durée de ton trajet fac – habitation ? par quel(s) moyen(s) ?

Mon trajet était d'environ 20-25 minutes en voiture, sans bouchon. Le matin, il y avait souvent de la circulation donc soit je prévoyais une marge sachant que je mettrai plus de temps soit je partais tôt.

As-tu dans ta famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Non

As-tu trouvé tes repères facilement à la fac ?

Il n'a pas été évident de trouver mes repères à la fac, je ne savais pas où travailler (chez moi, à la BU ou en salle de travail) ni si je devais aller en cours ou non...

As-tu travaillé les cours l’été avant la rentrée en PACES ? Pourquoi ?

J'ai fait une pré-rentrée Médisup pour me mettre "dans le bain" et avoir quelques notions, j'avais peur d'arriver à la rentrée et d'être larguée, de mettre trop de temps à m'organiser et de perdre du temps à trouver ma méthode de travail, mon rythme...

Pratiquais-tu une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Non

Avais-tu des loisirs ? Des sorties ? Travaillais-tu pendant les dimanches/vacances/jours fériés ?

Je travaillais tous les jours, le samedi et le dimanche aussi mais avec des horaires un peu plus cool que la semaine. Je travaillais pendant les jours fériés mais je n'ai pas travaillé pendant nos seules vacances, celles de décembre, pour faire une vraie coupure entre les deux semestres. Je n'avais pas vraiment de loisirs, mais j'ai fait quelques sorties (pas nombreuses et pas longues malheureusement). Le soir je regardais la télé en mangeant ou je mangeais avec ma famille pour me détendre. Je me suis aussi accordée quelques rares "grasses matinées" le dimanche.

Comment était organisée ta journée ? Combien d’heures travaillais-tu en moyenne par jour ?

Au niveau de l'organisation, je faisais plutôt "comme je le sentais", je n'avais pas d'emploi du temps précis ; je notais tout ce que j'avais à faire (sur plusieurs jours/semaines) et chaque jour je travaillais ce dont j'avais envie ou là où j'étais le plus en retard par exemple, et à la fin de la journée je surlignais ce que j'avais fait ; comme ça sur ma "feuille planning de plusieurs jours/semaines" je voyais ce que j'avais déjà fait et ce qu'il me restait à faire.
Le matin, je me levais plutôt tôt, même si je n'avais pas d'heures fixes, et le soir je me couchais vers 22 h-23 h, donc sans les repas, les pauses, je devais travailler 10-11 h par jour.

Travaillais-tu à la bibliothèque ou chez toi (ou ailleurs…) ?

Je tournais entre la bibliothèque, la salle de travail et chez moi.

Combien d’heures de sommeil prenais-tu par nuit ?

En général, entre 6 h et 8 h, le sommeil est très important pour tenir dans la durée bien que certains aient plus ou moins besoin d'heures de sommeil que d'autres.

Allais-tu en cours magistral ? Dans quelles matières ? Que faisais-tu pendant les cours (notes papier / ordinateur ? Mise à jour de Polys, Fiches, Retranscrits…) ?

Je n'allais pas à tous les cours, j'ai sélectionné ceux auxquels je voulais aller, donc je suis allée : au premier semestre, en UE 4 (maths) et en chimie organique (une partie de l'UE 1) ; et au deuxième semestre, en UE 7 (en éthique et en histoire) et en chimie organique (ECUE 1). Je suis allée aux cours où j'avais du mal ou à ceux qui étaient longs à travailler seule. Pendant les cours, je prenais des notes soit sur papier soit sur ordinateur.

Quelle était TA méthode de travail pour l’apprentissage ? Faisais-tu des fiches ? Si oui comment ? Dans quelles matières ?

Je lisais plusieurs fois mes cours (lentement et attentivement), je surlignais, j'écrivais les mnémotechniques donnés par la prépa ou la fac, je faisais les annales, des QCMs. J'ai fait des fiches en UE 7 (en éthique) parce que c'est la matière des QROCs (questions rédigées) et donc ça m'aidait à reformuler le cours, à mieux le mémoriser et à être plus rapide dans la rédaction des réponses aux questions.

Dans quel état d’esprit étais-tu pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Il faut se lancer et "ne s'occuper que de soi", je pense que c'est mieux d'éviter de se comparer aux autres, il faut se gérer soi-même, prendre du recul par rapport à ce qu'on fait et savoir se remettre en question, il faut regarder sa propre évolution. Je pense qu'il faut éviter la compétition pour ne pas avoir de pression ou de mauvaise ambiance.

Etais-tu inscrit au Tutorat et/ou dans une prépa ? Pourquoi ? Que recommandez-vous ?

J'étais inscrite au Tutorat et à Médisup (prépa privée). Médisup est une très bonne prépa, je ne travaillais pratiquement que sur les fiches Médisup qui sont très complètes, claires et synthétiques à la fois, et accompagnées d'annales. Si je ne comprenais pas quelque chose, je pouvais poser des questions aux profs de la prépa, puisqu'on avait des cours à Médisup pendant lesquels on s’entraînait aussi beaucoup sur des QCMs. Je sais que tout le monde ne peut pas se payer une prépa mais ne vous en faites pas, on peut aussi très bien réussir sans prépa. Le Tutorat pourra vous aider, il s'organise de mieux en mieux et met en place de nouveaux systèmes et projets pour aider au maximum les P1. Pour m'entraîner je faisais, quand je pouvais, donc les concours de Médisup mais aussi ceux du Tutorat qui sont généralement bien fait mélangeant annales et QCMs inédits.

Etais-tu bien classé aux CB du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Pas tout le temps, j'avais parfois des mauvaises notes et des classements pas très bons dans certaines matières, mais ce n'était pas forcément représentatif du concours.

Quels seraient tes conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ? Les choses à faire ? A absolument éviter ?

En PACES, chacun a sa méthode, chacun travaille différemment, je pense que c'est bien de s'inspirer de l'expérience des autres mais il faut éviter de vouloir s'approprier absolument une méthode de travail qui ne nous correspond pas vraiment, le plus important est de s'adapter, de trouver ses repères et son rythme par soi-même ; de tester ce qui marche et ce qui ne fonctionne pas. Il est important de s'y mettre dès le début et d'y croire, sans se comparer aux autres. Il faut travailler comme vous le savez et essayer d'être régulier dans son travail en s'accordant des pauses, sans réduire son temps de sommeil, qui est vital pour tenir.