Méthode de travail

Méthode de travail

Du lycée à la fac, nous sommes confrontés à une nouvelle étape.

Devant une grande quantité de cours à apprendre, il est indispensable de s’adapter en trouvant une méthode de travail appropriée. Celle-ci est unique et propre à chaque étudiant mais dans cet article nous allons vous présenter quelques pistes afin que vous puissiez trouver la vôtre !

Le but de la méthode de travail est de rendre notre travail le plus efficace possible. En effet, on peut rester des heures devant un cours sans pour autant être concentré(e).

Faut-il aller en cours ?

Arrivé(e) à la fac, on se pose souvent la question de s’il est nécessaire d’assister aux cours magistraux (en amphi) sachant que notre présence n’est plus obligatoire comme cela était le cas au lycée. (Attention, les cours magistraux sont à différencier des enseignements dirigés qui se font en groupe plus restreint et dont la présence peut être obligatoire).

Aller en cours est utile pour les étudiants qui nécessite une explication de la part du professeur, ceux qui retiennent en écoutant le cours ou qui ont besoin de leur propres notes pour apprendre. Cela peut rapidement devenir une perte de temps si l’on manque de concentration pendant les heures d’enseignements.

Travailler à la BU ou chez soi ?

L’environnement dans lequel nous allons travailler est très important. La bibliothèque universitaire peut offrir un cadre studieux et calme pour étudier mais le temps de trajet pour se rendre à la faculté peut représenter un frein tandis qu’en travaillant chez soi, on s’affranchit d’une perte de temps liés au trajet et rend nos journées plus confortables mais il faut savoir résister aux nombreuses distractions. Le fait de varier les espaces de travail peut aussi se présenter comme une solution.

Organisation personnelle

Un moyen de ne pas se perdre devant la montagne de cours à assimiler est de planifier ses journées

Le planning dans lequel figure les intitulés des cours devant être (re)vu peut-être journalier, hebdomadaire et va permettre de se fixer des objectifs à court terme.

Il peut être utile de réaliser un tableau regroupant le programme du semestre et de s’y référer pour auto-évaluer notre apprentissage (le cours est-il bien, moyennement ou pas du tout appris ?)

Comment apprendre de façon active ?

Nous arrivons au cœur du sujet !

Quel que soit la méthode de travail que vous adoptez, le travail sera efficace et le cours retenu, à condition que l’apprentissage soit actif ! On pense souvent qu’apprendre un cours c’est l’apprendre par cœur alors que la première chose dont il faut s’assurer est la compréhension.

Certains étudiants sont adeptes de fiches ou mémorise mieux leur cours en réécrivant les notions importantes, ou en réalisant des schémas. Cela correspond à la mémoire visuelle.

Tandis que d’autres préfèrent se rendre aux cours magistraux, regarder des vidéos sur internet ce qui peut permettre de mieux comprendre et assimiler le cours tout en stimulant notre mémoire auditive.

Il faut également avoir en tête qu’un cours ne s’apprends pas en une seule fois, il faut répéter et se forcer à restituer ce qu’on a retenu du cours à chaque fois que l’on le revoit (la méthode des J se base sur cette répétition de l’apprentissage : on apprend un cours à JO, puis on le revoit à J+3, J+7 J+10 J+30 et J+60. Les jours sont modulables selon les personnes)

 

Une étape à ne pas négliger afin de s’assurer de la compréhension et de l’apprentissage d’un cours est de s’entrainer sur des QCM, annales, et réfléchir sur des questions susceptibles de tomber à l’examen. Cela va permettre de consolider nos connaissances.

Et le tuto dans tout ça ?

Le travail étant majoritairement personnel nous sommes très vite livrés à nous même. C’est ici que le Tutorat Santé Paris XII intervient !

Le tutorat propose un accompagnement qui peut se révéler indispensable : parmi les services proposées, on retrouve les retranscrits des cours, des ED en petits groupes reprenant des notions compliqués, fournit une banque d’entrainement en ligne et les annales des années précédentes (Cf guide du tuto).

L’entraide et la rencontre d’étudiants d’années supérieures peut se révéler comme une motivation et nous rassurer dans notre vie étudiante