Bien-Être

De l’importance du bien-être

L’entourage (famille et amis)

  • En ce qui te concerne futur(e) étudiant(e), n’oublie pas que cette première année, bien qu’elle implique quelques concessions, n’est pas synonyme de privation. Continue de voir tes amis, fais des activités avec eux de temps à autre, confie-toi à eux et tu verras qu’eux aussi peuvent être d’un très grand soutien ! En ce qui concerne les soirées, bien évidemment il n’y a aucune interdiction…en revanche on évite de se mettre mal et de rentrer tous les weekends à pas d’heure !
  • En tant que parents, vous pouvez par exemple encourager votre enfant à parler : il est très important de lui laisser la possibilité d’extérioriser / verbaliser ce qu’il ressent – cela lui permettra de se décharger du trop plein de pression, mais aussi de prendre du recul par rapport à sa propre situation. Votre enfant doit avant tout se sentir écouté, soutenu, sans crainte d’être jugé. Ne vous formalisez pas non plus si il (elle) est plus dur(e) avec vous : il arrive que le stress parle et prenne le dessus donc armez-vous de patience ! Mais cet accompagnement passe aussi par des choses toutes simples : si vous en avez la possibilité, venez le chercher à la fac, notamment lorsqu’il (elle) reste jusqu’à la fermeture (22h), cuisinez ses plats préférés, organisez des sorties quand vous le (la) sentez un peu à bout etc.…

Prendre du recul et se remettre en question

  • Si les notes et les classements ne sont pas à la hauteur de tes espérances, cela s’explique certes par la difficulté de la première année, mais il est aussi très probable que ta méthode de travail ne soit pas la bonne : fais-tu suffisamment d’annales ? D’entraînements ? As-tu bien compris le cours ? N’hésite pas à demander à tes amis ou même à des années sup’ quelle était leur façon de fonctionner…parfois il suffit de pas grand-chose ! Mais n’oublie pas non plus qu’il y a autant de méthodes de travail que d’admis : tâche de prendre ce qui te conviendra le mieux parmi tout ce qui te sera proposé !
  • Note aux parents : évitez d’être trop regardant vis-à-vis des notes ou des classements et surtout évitez les reproches du style « C’est pas terrible ! » « Tu aurais pu faire mieux »… C’est une année pendant laquelle il (elle) aura tendance à être suffisamment dur(e), exigeant(e) avec lui-même (elle-même), évitons d’ajouter à cela le sentiment de vous avoir déçus. Au lieu de ça, essayez simplement de lui faire prendre conscience qu’il y a sûrement quelque chose qui ne va pas dans sa façon de travailler, qu’il (elle) fera mieux la fois suivante une fois les cours assimilés les erreurs comprises.

Donc si les résultats aux examens blancs sont bons, c’est une très bonne chose…en revanche rien n’est acquis et ne dispense de continuer à travailler ! Au contraire, si les résultats sont décevants, on essaie de prendre du recul et on regarde ce qui a pêché pendant l’épreuve (gestion du temps, du stress, manque de connaissances…) afin de travailler sur ses points faibles… Ce n’est que comme ça que l’on s’approche de la perfection !

Prends du temps pour toi !

  • Prends des pauses pendant la journée, une demi-journée de repos si tu en ressens le besoin. Essaye de garder une bonne hygiène de vie : mange correctement (les petits en-cas à base de fibres comme les amandes c’est très bien, le petit carré de chocolat noir aussi), hydrate-toi – ça peut paraître bête mais c’est très important – DORS SUFFISEMENT (se priver de sommeil est CONTRE-PRODUCTIF), continue à faire du sport ou des activités qui t’aideront à gérer ton stress.
    Nous te rappelons aussi que nous, tuteurs, mettons en place divers projets afin de t’accompagner au cours de l’année : le pôle bien être avec lequel tu pourras aller faire un footing, un atelier de yoga, un autre de sophrologie. Nous organisons aussi des perms OREO tous les vendredis : il s’agit de rendez-vous où l’on répond à toutes tes questions concernant la méthode de travail ou même si tu ressens le besoin de te confier à quelqu’un…Enfin, note qu’il existe également un système de parrainage où un(e) tuteur(rice) d’année sup’ te prend sous son aile, cela permet d’avoir un accompagnement plus personnalisé !
  • Toutes les activités que l’on vient de citer, vous pouvez bien sûr les faire avec votre enfant ! N’oubliez pas que le Tutorat organise des réunions destinées aux parents tout au long de l’année. C’est l’occasion de partager avec nous, mais aussi avec d’autres parents, l’expérience de la première année, vue de l’extérieur. L’objectif est de vous aider à comprendre ce que vit votre enfant tout en prenant du recul.

Voilà les différents points sur lesquels nous tenions à insister afin que vous, parents comme étudiants, puissiez appréhender au mieux l’année qui arrive. Sans tomber dans le mélodrame, soyez réaliste et ayez bien en tête la possibilité de l’échec… il n’y a pas de mal à penser dès maintenant à un plan B. Encore une fois, ce sera une année difficile, mais néanmoins très riche : vous avez beaucoup à y gagner en terme de rigueur, de maturité, vous en apprendrez beaucoup sur vous-même, votre façon de gérer la pression, vous ferez aussi de nouvelles rencontres…Donnez-vous y à fond pour ne pas avoir de regrets, et voyez cette année comme un moyen de faire ce que vous voudrez plus tard et non pas comme une finalité !